Palette on a Rope

L'image présentée ici est une peinture d’Anselm Kiefer, artiste contemporain allemand vivant en France. Elle est visible à la rétrospective que lui consacre la Royal Academy of Arts. La reproduction ne rend malheureusement pas justice à une telle œuvre : le travail de Kiefer est souvent monumental et la richesse des textures et des matières est un élément primordial de son travail. Mais regardons la composition: une diagonale proche de l’horizontal vers le bas, des touches verticales se dirigeant vers le haut droit du tableau. Tranchant avec une gamme de couleurs neutre, un dessin noir composé de lignes schématiques coupe les directions verticales des touches en divisant le tableau en une partie haute et une partie basse. Mais surtout le point focal du tableau est situé exactement au centre du tableau.

Les règles classiques de la composition recommandent de décentrer le sujet principal et de le placer dans la zone du nombre d’or. Au contraire, dans la composition ci-dessus, comme dans un nombre significatif d’autres peintures de Kiefer, la figure principale est plaçée sur l’axe vertical médian du tableau.
Cette composition est symétrique tant sur le plan horizontal que vertical. Il y a une composition en croix, pas de ligne d’horizon mais une problématique terre/ciel. Le centre est d'une certaine manière vide. L’ovale central joue le même rôle qu’une cible ou un viseur : concentrer l’attention, diriger le regard. L’œil peut bien partir explorer le reste du tableau, il revient inévitablement vers ce cercle augmenté d’un point. De nombreux autres tableaux de Kiefer ont un système de composition comparable dans lequel le regard est fortement incité à suivre des lignes de fuite ou des directions qui amènent vers un point d’attention placé sur un axe central.

Entre autres thèmes recurrents du travail d’Anselm Kiefer on trouve : l’histoire et la culture allemande, la guerre, l’artiste/shaman connectant l’invisible et le visible, etc. Les choix plastiques de Kiefer sont au service de ses idées, il démontre autant qu’il montre : il ne se contente pas de parler de pouvoir ou de puissance, il utilise le pouvoir et la puissance au service de son art. En intégrant dans ses œuvres sable, terre, bois, charbon, plomb, diamants, ou en les soumettant à l’usure des éléments naturels, non seulement il évoque, mais il invoque la force créatrice et destructrice de la nature. Quant à la taille surdimensionnée des œuvres elle a une efficacité au premier degré : pas besoin d’imaginer la grandeur du paysage, nous la recevons de front. Il nous place dans la même situation que les figures des peintures des romantiques allemands du 19ème : petit face à une œuvre immense.

Le titre et l’auteur : “Palette on a Rope” (Palette am Seil), 1977, par Anselm Kiefer - Oil, acrylic, emulsion and shellac on canvas
130 x 160 cm. Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich.

©2014 Eleonore Pironneau

Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau / © Anselm Kiefer

1 Voir l’Echo Magazine Decembre 2014 “Steel Helmet with Skull Bone Fused by Atomic Bomb, Nagasaki / 1963”, par Shomei Tomatsu

PDF Version